Google.fr le site à 1 milliard d’euros

rencontre Google plus
Google Fiscal Klux Klan

J’aime ces moments où j’ai l’impression que nous français sommes toujours là où les libertés individuelles sont remises en cause.

 

Que son site soit tombé ou pas, j’ai pris beaucoup de plaisir ce samedi à sentir, qu’une institution française, la CNIL en l’occurrence, se sentait concernée par la défense de nos intérêts et de nos libertés fondamentales.

(J’apprécie aussi la bataille du fisc français…).

Pour quitter cet article engagé tout de suite :

Alors oui, vous allez me dire que plutôt que d’emmerder le géant de la recherche d’information, il vaudrait mieux redresser notre économie et prouver au monde entier que la recherche et l’esprit d’entreprise français doivent rayonner.

Petit morceau à lancer pour se mettre dans l’ambiance… lalalalalalalla

Mais putain que c’est bon quand même !

Si je jubile c’est que oui, j’ai peur du gigantisme de Google, j’ai peur de cette entreprise :

 

Google et la NSA
source: http://www.slashgear.com

Laissons de côté les considérations ridicules du seo, et prenons un peu de hauteur sur l’impact du gigantisme de Google sur l’économie mondiale.

Génie de la profitabilité, Google s’engage depuis longtemps maintenant sur le terrain de la diversification avec comme ligne de mire le fantasme de ses créateurs et dirigeants :

  • Intelligence artificielle
  • Déploiement d’un WIFI planétaire
  • Médecine et génétique
  • Automobile
  • Racket fiscal
  •   …

Ce n’est pas la question de l’argent, ni une question de jalousie, je souhaite profondément à chaque entreprise de générer des profits, les plus juteux possibles, mais en aucun cas isolés des valeurs et de l’éthique.

La solidarité à l’impôt c’est le pilier de la cohésion d’une nation.

(Messieurs du CAC 40 si vous m’entendez…)

Les internets sont en passe de devenir l’internet, avec une seule porte d’entrée. Un seul chemin d’accès et qui plus est payant pour la majorité des participants. Pourtant, ce média n’est pas né avec Google, n’est pas né avec Facebook, encore moins avec Twitter.

Dans le fond ces intervenants ne sont que des participants qui concentrent les zones d’audiences sur des points névralgiques du réseau pour mieux les vendre auprès de la NSA…

Nous sommes loin d’un système décentralisé de l’information.

Après je suis joueur, fair-play, ancien arbitre de haut niveau, je sais admettre que le meilleur gagne, Google est le meilleur, le plus pertinent, le plus sympathique, eux seuls savent rendre une recherche agréable, rapide, intuitive.

Essayez, vous verrez, j’utilise à 100% de mon activité des moteurs de recherches alternatives, non propulsés par Google depuis maintenant 15 jours… et je dois souvent parcourir 2 à 6 pages pour trouver mes sites habituels !?

Mais Monsieur Google, ici vous êtes chez moi, sur la terre de mes parents et sur la terre de mes futurs descendants, et comme citoyen français, votre liberté s’arrête là ou celle des autres démarre.

Vous devez respecter les principes de notre constitution (on parle des libertés) et vous devez vous acquitter de l’impôt, aussi injuste qu’il puisse vous paraître. (nos guidelines à nous)

Bien entendu votre hégémonie n’est actuellement pas contestable, et la lecture de votre stratégie de développement sous l’œil aiguisé du financier ne laisse transparaître aucune faille.

Vous n’êtes en effet pas sous la menace d’une révolution technologique, quand bien même vous avez eu l’intelligence de diversifier votre activité.

Economiquement, ce n’est pas visible, vous êtes en phase d’investissement, un petit indice pourtant :

vous n’investissez quasiment plus sur votre activité principale, un signe ?

C’est vrai que si j’étais votre conseiller stratégique, je vous orienterais sur la médecine ou la robotique, sans négliger le Big Data $$$$…

Mais je ne suis pas votre employé, je ne le serai jamais, probablement pas assez doué, encore moins capable de consacrer ma vie à votre œuvre.

Quelle œuvre d’ailleurs ?

Don’t be evil, c’est bien ça le slogan n’est-ce pas ?

Mais qui vole des millions de français au détriment de milliers de PME étouffées par le taux d’imposition, n’attendant qu’une éclaircie pour faire leur job : parier sur l’avenir et investir.

Il n’existe pas en France un seul chef d’entreprise qui ne souhaite pas prendre de risques, qui ne souhaite pas agrandir ses équipes et crier haut et fort : je recrute, j’ai un projet, une stratégie, rejoignez-moi !

Mais Monsieur Google, et votre mafia « Silicon Valley Crew » vous pillez les richesses des colons comme nos ancêtres l’ont fait avec l’Afrique.

Je ne parle pas de la France, je parle du monde entier, vous ne respectez même pas votre propre pays, pariant sur les élections présidentielles pour rapatrier vos capitaux planqués aux Bermudes à des taux d’imposition préférentiels, n’est-ce pas « evil » messieurs ?

Et c’est moi le Black Hat ? Respectez vous nos Guidelines fiscales et fondamentales ?

Heureusement, pour nous, pour mon plaisir personnel, vous êtes en train de perdre vos plus précieux alliés, vos amis les développeurs, ceux qui ont fait l’apologie de vos différents services révolutionnaires, qui pour la plupart sont en passe de contester vos méthodes, remettre en question votre vision des données personnelles… Je jubile x2.

Vous avez désormais la communauté du libre qui réagit et ça c’est moche, NSA Gate Powa !!!

source: http://www.sabinabecker.com/
source: http://www.sabinabecker.com/

Pour terminer, j’ai une dernière question à vous poser :

Dans le fond, je sais que vous en foutez, et ce n’est pas mon collègue chez vous dit le contraire, alors, que feriez-vous si un pays moins regardant d’un point de vue des droits de l’homme vous proposait sa protection ?

Seriez-vous prêts à renier vos valeurs pour les profits ?

Désolé pour ceux qui ne sont pas habitués à ce genre de billets, mais il fallait que ça sorte, que cela soit archivé, au moins pour ne plus hanter mon esprit.

 

9 Comments

  1. Emile 11 février 2014 à 23 h 54 min

    J’ai passé la journée à dire et à faire des conneries sue Twitter et ailleurs mais là je redeviens un poil sérieux… sérieux je suis sur le cul en lisant ton article Loïc. Encore un qui sort du coeur.
    Mais dites-moi les gars, qu’est-ce qui a bien pu vous faire croire que les mecs qui annoncent la bonne parole la respectent eux-même ?
    Bien sur que ce sont des dictateurs
    Bien sur qu’ils te disent d’être white alors que eux son black
    … et tu sais pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils en ont la possibilité !
    Et toi et moi et nous autres tous bien pensants, si nous aurions été à leur place… bah tu sais quoi… on aurait fait EXACTEMENT pareil ! Et oui !… et tu sais pourquoi ? Parce que la nature humaine est la même depuis que le monde est monde et qu’il n’y a absolument aucune raison que les choses aillent autrement.
    Les gros mangent les petits ? C’est scandaleux… mais en voila une nouvelle.

    Alors tu as peur de Google… bah voila c’est très exactement ce qu’il attend de toi… de nous !
    J’ai été content moi aussi de l’encart pour la Cnil sur la home de GG… mais quoi… ca nous change quoi ?
    Rien du tout ! Certains se sont foutus de la gueule de Matt Cutts ce week-end sur Twitter… j’ai trouvé ça « gamin » car par dessus tout « inutile »… attendu que Matt Cutts lui-même est un pion et qu’il a des maîtres au dessus de sa tête qui dictent la loi.

    Enfin bref… c’est Google… et si ca n’aurai pas été Google, ca aurai été un autre avec exactement les mêmes comportements. Rien de nouveau sous le soleil.

  2. Raph 12 février 2014 à 7 h 15 min

    Hello mon poulet,
    c’est drôle on a justement parlé de Google avec ma femme hier dans la soirée.
    Pour le coup de la cnil mouais ça fait sourire sur le coup mais qui s’en souviendra la semaine prochaine ? même pas Google lui même à qui ça a coûté 1 minute de ses revenus.
    Pour moi, le search est devenu pour google un simple MFA dont le but est d’amassé le plus de blé possible version BH (évasion fiscale, non respect des datas privés…) pour financer son véritable projet.
    Le but ultime: être capable d’influencer la durée de vie en investissant et étant précurseur dans les principaux facteurs risques.
    Ex : google investit dans la génétique, la robotique pour stopper une causse de mortalité (les accidents de voitures avec sa voiture autonome…)
    Bref oui google nous fait parfois chier avec ses MAJ sur son moteur mais moi ce qui m’inquiète le plus c’est tout ce qu’on ne voit pas

  3. Sandrine 12 février 2014 à 9 h 05 min

    Je rejoins Raph, ce qui m’inquiète le plus c’est ce qu’on ne voit pas !
    Il ne manque plus que les utilisateurs comprennent ce que signifie « gratuit » sur le web et ca c’est pas gagné !

  4. Gorgon Zola 12 février 2014 à 9 h 34 min

    Google tend à devenir un Skynet à sa manière (oui Skynet était une intelligence artificielle autonome, cf : Terminator, alors que Google reste une entreprise) mais on s’en rapproche de plus plus en plus : ce qui était proné comme de belles avancées sont un voile qui cache l’esprit machiavélique de la thune, la thune et encore la thune, quelque en soient les chemins….

  5. Nicolas 12 février 2014 à 11 h 37 min

    Hello,

    tiens ça me rappelle un article que j’ai pondu il y a plus d’1 an : http://www.nicolasauge.com/google-est-votre-ami-financier/

    Je suis d’accord autant sur le fond que sur la forme à la différence que Google ne me fait pas plus peur qu’une autre multinationale. Quand tu commences à prendre ta pelle pour creuser un peu dans ce genre de société, tu trouves toujours des choses « diaboliques ».

    Après, c’est vrai qu’il faut réfléchir et s’interroger sur l’avenir que nous propose Google.

    Quant à l’épiphénomène du message en home, je trouve ça tellement insignifiant que ça en devient presque absurde. J’ai même l’impression que c’est une condamnation juste pour la forme, un peu comme si on avait demandé 1 euro symbolique à un escroc qui avait détourné des millions !

    Bref, comme on dit outre-atlantique « wait and see » ! 😉

  6. Loïc 12 février 2014 à 20 h 27 min

    Tout d’abord merci à tous pour vos retours, et je re précise que ce billet ne concerne pas du tout le seo ou le monopole de Google dans la recherche en ligne, l’idée est plus prochaine et aussi plus abstraite :

    – Emile : Pas tout à fait d’accord avec toi, je pense avoir eu la chance d’avoir une éducation qui m’a appris à ne pas écraser mon prochain, avec des valeurs, une éthique et une morale donnant un autre sens à ma vie que la quête vaine du pouvoir et de l’argent. L’envie de partage, l’envie d’adhésion… Mais tu as peut être raison, peut être devrais penser plus à moi et moins me tourmenter pour les autres. Mais j’aime l’idée d’être droit dans mes bottes 😉

    – Merci Raph, en effet, je suis particulièrement inquiet sur l’emprise de Google sur notre vie, son réseau tentaculaire, ses méthodes qui pourraient être appliquées à des domaines bien plus sensibles…

    – Sandrine : C’est cette méthode qui me fait peur pour les domaines où s’aventure Google, autant la recherche en ligne je m’en fiche, autant le fichage ou la santé, il en est hors de question …

    – Nicolas : les plus grandes révolutions naissent de symboles 😉

  7. Emile 12 février 2014 à 20 h 55 min

    Loïc, bien sur que tu as ton éducation, ton tempérament, tes valeurs, etc… seulement arrivée à leur niveau de pouvoir, il est parfois difficile de ne pas avoir les chevilles qui enfles… voir même impossible. Tu as tout l’or du monde, tu peux avoir tout ce que tu veux… en fait tu n’a plus aucun interdit. Je te garantie que si tu te trouve dans ce cas de figure… l’éducation la plus rigoureuse et la plus vertueuse du monde partira vite en éclat.

  8. Alex 14 février 2014 à 17 h 22 min

    Personnellement, je ne me suis pas vraiment réjoui du message de la CNIL sur la home de Google ; j’ai plutôt vu ça comme un bon gros troll – après tout, Google n’en à rien à carrer de ce genre de truc, ils ont dû bien rire en lâchant leurs 150 000 euros. Et au point où ils en sont, ce n’est pas la subite prise de conscience de quelques internautes égarés sur la véritable nature de Google qui va les ruiner.

    Je ne suis malheureusement pas certain que nos amis Page et Brin aient encore des considérations éthiques et morales. Vu la mine d’or technologique qu’ils ont entre les mains (et je ne parle pas gros sous), ils doivent en être au point où ils pensent et conçoivent l’homme du futur… ce qui doit être aussi fascinant que terrifiant. Ils n’en sont plus au stade où ils font du fric droit dans leurs bottes, non. Ils en sont au stade où ils préparent l’évolution de l’homme, et ils y sont déjà trop étroitement engagés pour reculer. En résumé, ils ne doivent plus résonner comme nous (je ne pense donc pas que ce soit particulièrement une question d’égo ou de chevilles qui enflent).

    La présence de garde-fous devient donc aussi nécessaire que primordial, et il n’est pas trop tard pour agir. Mais au risque de paraître pessimiste, personne ne bougera le petit doigt (comme l’Histoire l’a déjà maint fois prouvé dans le passé), pour x et y raison, et l’on se réveillera un jour avec la gueule de bois, assistant impuissants à la naissance d’un Dieu issu de la machine. Ce qui est terrible, c’est qu’il ne s’agit même plus de science-fiction. « C’est » là, tapi dans l’ombre, et « ça » va arriver plus vite qu’on ne le croit.

  9. Clément 15 février 2014 à 3 h 40 min

    Google tombera tôt ou tard et peut-être plus tôt que l’on ne le croit, il commence a se transformer en colosse aux pieds d’argiles et comme Al Capone c’est le fisc qui commence a titiller l’édifice ensuite viendra les lois anti-trust US et pour finir quand chez Facebook ils penseront à s’acheter un cerveau l’hyper-puissance google commencera à vaciller, les empires ne durent jamais bien longtemps et encore moins dans l’univers d’internet. Regardons comment les montres comme IBM ou Microsoft ont perdu de leur hyper-puissance en quelques années et dans le d’IBM devenir finalement une « petite » entreprise.

    La règle absolue du pragmatisme « parfais » de chez google aujourd’hui sera comme pour l’empire romain le début de la fin… et je ne rentre pas dans des considérations économique « classique » sur les empires économique et leur destinée.

    Encore une fois un superbe billet de Loic… au plasir un jour de partager un bonne bouteille de vin avec toi de refaire une ou deux fois le monde 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *