Ma découverte du réseau internet

ma découverte du réseau internet
source: softonic.fr

C’est en consultant Twitter que je suis tombé par hasard sur un article relayé par Maxime: History of Domain Names.

Après avoir consulté attentivement  cette chronologie et histoire du web qui fait d’ailleurs l’objet d’un chapitre entier dans mon mémoire de fin d’études: Techniques d’acquisition de trafic, du web 1.0 au web 3.0 (je remercie au passage Papy Spinning pour son aide et ses critiques), j’ai soudainement réalisé le chemin réalisé par le réseau internet.

Petit moment de nostalgie après avoir jeté un rapide coup d’oeil aux backlinks des domaines les plus anciens, c’est plein d’humilité que je partage  ma première approche d’internet.

Loin de tout, perdu dans ma campagne c’est à travers la télévision et grâce à la grande prévoyance de mon école que je découvre l’émergence de cette ouverture sur le monde qui s’offre à moi.

N’ayant que pour unique symbole l’arobase, je tente pour la toute première fois de me connecter à internet au cours de l’année 97.

Mon premier mot tapé au clavier sera l’adresse email de l’entreprise coca-cola. Je vous passe le grand moment de solitude à chercher le symbole @ sur mon clavier…

Bien entendu saisir une adresse email dans une barre de navigateur qui devait être à l’époque  Netscape (pas sûr) ne me donne pas le résultat escompté…

Je découvre rapidement par la suite que cet ordinateur situé dans le CDI de l’école n’est de toute manière pas connecté à internet.

Mon collège et son formidable proviseur ayant compris l’intérêt de cet outil, décident rapidement d’embaucher un webmaster-réparateur informatique-geek-célibataire.

En gros, pour caricaturer le personnage c’est un peu le seul gars à 200 bornes à la ronde qui à l’époque était capable d’assembler un réseau d’ordinateurs.

Nous avons donc rapidement une salle informatique reliée au réseau internet et c’est là que les choses deviennent très rapidement intéressantes, enfin pas trop avec le débit catastrophique de l’époque.

Pour justifier cette embauche et trouver un intérêt pédagogique à la réorganisation de cette salle de technologie, nous avons le droit à des cours d’informatique.

Nous stoppons enfin les cours d’une professeur âgée qui nous masquait le clavier pour en apprendre les touches…

Ma première recherche sur internet

Je crois que l’on se souvient tous du premier mot tapé sur ce qui à l’époque faisait office de moteur de recherche: en ce qui me concerne, c’était un soir d’hiver et la neige recouvrait déjà les vitres de la salle.

Le premier mot sera et restera pour toujours Ayrton Senna.

J’ai eu la chance de rencontrer plusieurs fois ce pilote par l’intermédiaire d’un oncle qui travaillait dans l’organisation des GP de Formule 1.

Très touché par la disparation de mon idole, je collectionnais tous les objets (je me suis calmé et j’ai même revendu ma réplique officielle de son casque pour financer ma reprise d’études) du meilleur pilote de l’histoire de la F1.

C’est tout naturellement que j’ai souhaité trouver des informations sur le pilote et après plus d’une heure d’attente avec le chargement ligne par ligne de la page web (site brésilien) j’ai enfin eu l’occasion d’apercevoir la Mc Laren Honda d’Ayrton Senna au GP d’Interlagos au Brésil.

Cette page était rudimentaire et ne comportait qu’une photo. Déçu mais à la fois heureux il me fallait un moyen de rejoindre la communauté, j’ai donc décidé sur les conseils de l’administrateur réseau de créer ma première boîte mail sur le réseau lemel.fr.

Arrivent donc très rapidement les échanges de photos et la quête constante de disquettes pour archiver ce trésor. Accumulant des octets, je me rends compte aujourd’hui que la capacité de stockage est encore le nerf de la guerre, dans une moindre mesure.

Une anecdote de ma découverte du web

La première est sans doute celle qui restera gravée dans mon esprit, lors d’échanges avec d’autres internautes, l’un me suggère de créer une adresse hotmail.

Conscient de la surveillance et de la modération de mon école à propose des sites de charmes, j’hésite longuement avant de me rendre sur ce site au nom douteux

Désolé pour ce billet sans intérêt pour la communauté, mais j’avais envie d’indexer au moins une fois ce qui a pour moi changé ma vie.

Si d’autres personnes souhaitent partager leur découverte d’internet, c’est très volontiers que j’offre mon BL sur ce post. Il y aura peut être une suite à cette histoire, dans 1 semaine, 1 mois ou peut être jamais.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Partager l'article sur Twitter Partager l'article sur Facebook S'envoyer l'article par email

8 Comments

  1. Yann 11 mars 2013 à 23 h 25 min

    Salut !

    Puisque tu parles du coureur automobile Ayrton Senna, je te mets un lien vers une critique d’un super album (téléchargement gratuit) qui contient un titre en hommage au pilote F1.

    Concernant la découverte du web, pour moi c’était aussi (je pense, tu n’es pas précis à propos de ta campagne) en Auvergne. C’était 1995 ! Je faisais partie d’une asso. de promotion de la musique electro. (E2N Concept) et le président de l’asso, Laurent, venait de s’acheter un PC et passait des heures dessus. A l’époque j’avais créé un fanzine tech réalisé avec mon Atari 1040STE, et lui venait de déposer le NDD musiqueselectroniques.com ! (cherchez-pas c’est parké et robots.txt anti archive.org)

    Là-dessus je suis parti sous les drapeaux, lui a repris et amélioré mon fanzine, puis il a travaillé dans une boîte web, mais a fini par lâcher le NDD.

    Quand j’ai eu fini mon service militaire j’ai fini de découvrir le web à Londres. Je jouais alors dans un groupe post-rock et le bassiste suédois ne me parlait que de Flash 1.0 ! J’ai gardé des mails imprimés (sic) d’un pote de cette époque qui me disait « mets-toi à PHP/MySQL, tu vas voir ça va cartonner ». J’ai appris HTML 3.2 et j’ai fait les sites de mon groupe, du label, de groupes de potes…On était en 97. 2 ans après ce pote a eu un poste de rêve à Washington DC ! Bref… Je m’étale un peu.

    Mais ça nous rajeunit pas 😉

    1. Loïc 14 mars 2013 à 19 h 15 min

      Enorme un pote qui part aux US !
      J’aime beaucoup l’anecdote du pote qui parlait de php ! Il y a un billet toi aussi à faire là dessus ^^ Et puis ça change un peu de se mettre un petit coup de nostalgie.

  2. Franck 12 mars 2013 à 0 h 29 min

    Excellent !!!
    Ca me donne envie de faire la même chose tiens, c’était aussi au collège, cours de « technologie », je suis allé sur le site de mon pète pour lui passer une « fake » commande sur son ecommerce (en 1999 héhé), sa gueule quand je suis rentré chez moi, il était mort de rire. C’était le début 🙂

  3. Gaëtan 12 mars 2013 à 10 h 21 min

    Très chouette de partager ta première expérience comme ça 🙂

    Moi la première fois, c’était Lycos ^^

    A bientôt,
    Au plaisir de te lire,

    Gaëtan

  4. Philippe 12 mars 2013 à 20 h 47 min

    Ca change ce genre d’article ! Pour ma part, c’était en 98 lors d’un stage à la Chambre des métiers pour commander des vinyles sur une boutique en ligne de Londres !

  5. Matthieu 14 mars 2013 à 17 h 28 min

    Très sympa ce petit moment de nostalgie 🙂

    Mes souvenirs sont un peu moins poétiques, je ne me rappel même pas de ma première recherche ! Je suis tombé sur internet vers 98-99 (et j’étais toooout petit), mes souvenirs c’est: Lycos, NOOS (le FAI), les piles de CD de FAI qui servaient de dessous de verres, Caramail, Tchatche.com (qu’est-ce que je m’emmerdais à l’époque), TFOU.fr(mais si c’est bien les jeux en flash) Counter Strike ! (oai c’est vieux quand j’y pense) puis plus tard hotmail (et la fierté d’avoir toujours mon adresse en .com), msn, Kazaa, le SdZ !

    Ce qui me faisait rire, c’est que pour prendre un abonnement ou en résilier un, il fallait consulter leur site et que c’était juste impossible.

    Beaucoup de bons souvenirs 🙂

    1. Loïc 14 mars 2013 à 19 h 17 min

      Pfiou, dans l’hypothétique suite, il y a mon histoire avec la mise en place d’un forum de warez qui cartonnait (non monétisé je précise), et qui nous a donné pleins d’emmerdes avec ce fameux Emule !!! Nous étions les experts de la configuration emule avec des dizaines de tuto pour optimiser le téléchargement et les outils indispensables comme adsl autoconnect et le modem Sagem bleu !

  6. Erwan 8 avril 2013 à 21 h 44 min

    je crois que ma « première fois » étais aussi au CDI du collège, ou chez un pote. Ce que j’ai remarqué c’est qu’en faisant n’importe quelle recherche sur internet, même sérieuse, le moteur de recherche présentait toujours des sites de charme comme tu dis. Au collège, on apprenait à comment faire une recherche sur internet, et maintenant je ne sais pas ce qu’ils font au collège mais cela doit être bien différent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *